Témoignages de combattants accessibles en ligne

Afin de faciliter les recherches, nous avons choisi de classer ces témoignages de combattants par armes : infanterie, artillerie, génie, etc. puis par unité d'affectation : régiment, escadrille, etc.
Vous pouvez vous reporter à notre
historique des régiments pour savoir à quels combats participèrent les unités concernées.
Nous avons indiqué des références bibliographiques complémentaires, lorsqu'il existe d'autres témoignages publiés de soldats ayant appartenu à la même unité.
N'oubliez pas de consulter également notre page consacrés aux
récits des non-combattants.
Armée française
Tous les documents proposés sont en français. Les drapeaux indiquent l'existence de traduction(s).
INFANTERIE
35e RI

Carnets d'Abel Castel et d'Henri Roth
Récits parallèles de deux soldats du 35e RI. L'un, Abel Castel, était réserviste, et fut affecté à la 6e compagnie, 2e bataillon. Il fut fait prisonnier le 20 septembre 1914, et resta en captivité jusqu'en 1919. L'autre, Henri Roth, était dans l'active et fut versé à la 10e compagnie, 3e bataillon. Il fut blessé le 25 septembre 1915 à Souain. Il ne rejoignit jamais le front.

46e RI

Louis Salmon
Louis Salmon, capitaine territorial à la 2e compagnie du 46e RI, est fait prisonnier le 8 janvier 1915. Il n'a de cesse de s'évader, et y parvient à sa septième tentative. On trouvera dans ce site des documents (fac similés, photographies, etc.) et des extraits de sa correspondance.

50e RI

Souvenirs d'Emile Gillet
Emile Gillet est né à Autingues (62) le 02 juin 1894. Instituteur, il est mobilisé en août 1914, fait ses classes au 84e RI avant d'être affecté comme sous-officier au 50e RI. Il suivra ensuite les cours de Saint-Cyr et finira la guerre comme lieutenant. Ce site propose le début de ses mémoires, dont la rédaction définitive est postérieure à la Seconde Guerre mondiale.

71e RI

Souvenirs et récits d'Henri Tourbier
Le récit d'Henri Tourbier débute le 20 février 1916, lorsqu'il partit pour le secteur de Verdun. Il y fut blessé aux jambes le 8 août suivant. Hospitalisé de longs mois, il fut finalement démobilisé début avril 1917. Ses souvenirs sont complétés par divers écrits rédigés de longues années après la guerre.

82e RI

Carnet de route de Paul André Drouet
Paul-André Drouet est né à Paris le 20 mai 1890. Incorporé au 82e RI, il rédige un carnet de route qui couvre la période du 1er août 1914 au 21 août 1915, date de sa blessure et de son évacuation. Il y relate notamment les combats auxquels il a participé en Argonne. Il est ensuite affecté au 152e RI. (D’après Yves Salmon)

97e RI

Carnet de Marius Monbel
Né le 19 mars 1888 à Manduel (Gard), Marius Monbel fut affecté le 17 février 1915 au 97e RI (7e Compagnie). Son carnet de notes débute à la date du 11 juin 1916. Il est décédé le 2 octobre 1918 à l'hôpital de Mareuil-sur-Ay, gazé à l'ypérite.

132e RI

Correspondance d'André Cyrille Tétart
"Les dernières lettres de mon cher gamin. Et surtout que personne ne s'en défasse." avait écrit sa mère sur l'enveloppe qui contenait les précieux souvenirs. Né le 3 janvier 1893, André Cyrille Tétart fut tué au combat de Septsarges le 1er septembre 1914.

152e RI

Carnet de route de Paul André Drouet
Paul-André Drouet est né à Paris le 20 mai 1890. Incorporé au 82e RI, il est ensuite affecté au 152e RI qu'il rejoint comme sous-lieutenant fin juin 1915. Il est blessé dans les Vosges le 17 août suivant. Son carnet s'interrompt en octobre 1915, alors qu'il s'apprête à rejoindre son unité. (D’après Yves Salmon)

162e RI

Carnet de route d'Alphonse Schalkens
Le caporal Alphonse Schalkens fut affecté au 162e RI (28e Cie) de la mobilisation à 1916, date de sa mort à Sailly-Saillisel lors de l'offensive de la Somme.

279e RI

Carnets et agendas de Victor Guillermin
Né le 7 octobre 1888 à Saint-Pont (Allier), ingénieur à Decazeville, Victor Guillermin est incorporé comme sous-lieutenant au 279e RI le 1er août 1914. Il participe à toute la campagne, notamment sur le front d'Orient, jusqu'au 3 septembre 1917, où il retrouve la vie civile. Ses carnets forment un ensemble homogène et continu couvrant cette période.

344e RI

Carnet de route de Marcel Fouilloux
Originaire de Bordeaux, Marcel Fouilloux est incorporé au 344e RI dès août 1914. Il y reste pratiquement sans interruption jusqu'à sa démobilisation en 1919. Il a consigné dans deux petits carnets des notes concernant sa campagne, essentiellement ses déplacements, les secteurs qu'il a occupés et les combats auxquels il a pris part.

362e RI

Correspondance d'Alexandre Jacqueau
Incorporé en août 1914 au 362e RI, Alexandre Jacqueau fut tué au Bois des Caures en juillet 1915. Sa correspondance regroupe les lettres qu'il adressa à sa femme, dans la version expurgée que celle-ci fit publier dans un ouvrage familial quelques années après la fin de la guerre.

372e RI

Journal et photographies de guerre de Gaston Nitzer
Gaston Nitzer est incorporé dès le 1er août 1914. Evacué du front en octobre, il ne repart que le 6 décembre, affecté au 372e RI . Il combat au Vieil-Armand, puis embarque le 8 octobre 1915 pour Salonique. Rapatrié fin mars 1917, il réintègre son régiment, en métropole, le 23 janvier 1918, avec lequel il termine la guerre.
Il a laissé un carnet de route, et de nombreuses photographies, notamment au cours de son séjour sur le front d'Orient.


CHASSEURS A PIED
18e BCP

Album de Jean de Butler
Maréchal des logis au 3e Dragons à la mobilisation, Jean de Butler s'illustra tout au long de la guerre qu'il finit avec le grade de capitaine au 18e BCP, unité qu'il avait intégrée dès le 20 février 1915. Plusieurs fois blessé, plusieurs fois cité, il fut notamment décoré de la Légion d'honneur en juin 1918. Ce site retrace sa carrière à l'aide de nombreux documents personnels et des photos que Jean de Butler prit lui-même sur le front. Quelques-uns de ces clichés vous sont présentés dans notre page "exposition".

51e BCP  

Campagne de Joseph Bochet
Blessé grièvement le 27 août 1914 aux alentours de Saint-Dié, fait prisonnier, Joseph Bochet (8e Compagnie, 4e Section) rédige en avril 1915 un compte-rendu de sa campagne, alors qu'il est toujours hospitalisé. Son récit est complété par des lettres et des documents personnels.


INFANTERIE COLONIALE
3e Zouaves

Carnet de route d'Ernest Etienne
Ce carnet retrace la campagne peu ordinaire du Zouave Ernest Etienne. Incorporé le 4 octobre 1913 au 4e Zouaves, il passe au 3e au moment de la mobilisation. Il participe à la bataille de Charleroi, à la suite de laquelle il se retrouve bloqué derrière les lignes allemandes. Aidé par la population, il se cache jusqu'en octobre 1915, où il finit par se constituer prisonnier. Son carnet s'interrompt en avril 1916.

33e RIC

Extraits des carnets de Georges Viry
Né le 19 décembre 1896 à Epinal, Georges Viry s'engage le 24 août 1914, à 17 ans. Incorporé au 1er RIC, il passe au 33e RIC le 14 juin 1915. Blessé le 25 septembre de cette même année, il passe ensuite successivement par le 15e puis le 23e Bataillon de Tirailleurs sénégalais, avant de finir la guerre comme élève-aviateur. Ses carnets portent sur les années 1914 et 1915.


INFANTERIE TERRITORIALE
142e Régiment d'infanterie territoriale

    Carnets de campagne de Jean-Maurice Adde
    Né à Pauillac le 9 août 1873, Jean « Maurice » ADDE appartient à la bourgeoisie viticole du bordelais. Il est Vice-Consul d’Angleterre à Pauillac. A la Mobilisation, il est affecté comme capitaine, puis comme commandant à la tête du 3e Bataillon au 142e RIT.
    Bilingue, il fréquente régulièrement les unités du BEF (British Expeditionary Forces). Blessé le 4 avril 1917, il semble avoir été ensuite affecté auprès de l'AEF (American Expeditionary Forces) après l'entrée des USA dans le conflit. Ses carnets s'interrompent à la fin de 1917. (D'après François Darriet)


ARTILLERIE
49e Régiment d'artillerie

Carnet de route de Georges Groussilleau
Georges Groussilleau (1876-1924), commerçant à Paris, fut incorporé à la mobilisation au 49e Régiment d'artillerie. Il ravitaillait l'artillerie lourde en obus et matériel.
Pendant toute la guerre, il tint à jour son carnet de notes, qui nous est ici restitué.

57e Régiment d'artillerie

Carnet du lieutenant Auguste Michaux
Auguste Michaux est sous-officier à la mobilisation. Il part pour le front le 7 août 1914, avec la 8e batterie du 57e RAC, qui constitue l'artillerie du 17e Corps d'Armée. Nommé sous-lieutenant le 6 septembre, il combat dans les Vosges, en Champagne, en Artois, à Verdun... En mai 1917, il est nommé lieutenant. Son carnet, dense, précis, très complet, s'interrompt le 25 juillet 1917 pour une raison non précisée.


GENIE
4e Génie Territorial

Carnet d'Eugène Gibard
Eugène Gibard fut mobilisé en août 1914 dans une unité d'artillerie de forteresse, en Isère. En février 1915, il fut affecté à la Compagnie 13/15 du 4e Régiment Territorial du Génie. Il partit pour le front le 10 avril 1915. Son carnet va de la mobilisation au 14 août 1915, date à laquelle il s'interrompt, sans qu'il nous en soit précisé la raison.


MARINE

Correspondance de l'enseigne de vaisseau Jean Léviathan
Lettres écrites par Jean Léviathan à Hélène Pozzo di Borgo, sa marraine de guerre, qu'il avait rencontrée à Alger en 1913. Six années de correspondance interrompue par la mort du jeune homme, quelques semaines avant l'armistice.


Des remarques ? Des suggestions ? Contactez-nous ! Mise à jour :
7 décembre 2008